ATTENTION! Bien lire le règlement et les annexes avant de vous inscrire pour limiter les changements et inconvénients liés à ceux-ci!
Nous sommes actuellement au mois d'août sur le forum!

Partagez
 

 Come on no over with our mirror be my sword Read (Anerle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Andy K. Dawson

Come on no over with our mirror be my sword  Read (Anerle) 351472rangandy
Bulles réalisées : 350
Arrivée dans le bocal : 14/06/2013

Come on no over with our mirror be my sword  Read (Anerle) Empty
MessageSujet: Come on no over with our mirror be my sword Read (Anerle)   Come on no over with our mirror be my sword  Read (Anerle) EmptyDim 28 Juil - 2:12

I love to be here with you

Personnages concernés ♆ Perle & Andy
Quand se situe votre rp ♆ 4 Aôut.
A quel moment ♆ En fin d'après midi.
La météo ♆ Un soleil magnifique même si au loin une tempête s'annonce.
Fouteur de trouble ♆ Nop ça ira Come on no over with our mirror be my sword  Read (Anerle) 973856635
Précisions ♆ J'ai faim o/



Every Hero was a Perfect Zero

Sardine en or par Nelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Andy K. Dawson

Come on no over with our mirror be my sword  Read (Anerle) 351472rangandy
Bulles réalisées : 350
Arrivée dans le bocal : 14/06/2013

Come on no over with our mirror be my sword  Read (Anerle) Empty
MessageSujet: Re: Come on no over with our mirror be my sword Read (Anerle)   Come on no over with our mirror be my sword  Read (Anerle) EmptyDim 28 Juil - 3:46

You're like a second chance in my life


Il avait chaud ce matin, bien plus que les autres jours, il bailla longuement avant d’essayer de bouger. Mais il ne put pas vraiment. Un poids le plombait contre son matelas. Il sentit alors le souffle chaud de Toma sur sa joue. Il eut un sourire avant de comprendre que son meilleur ami l’avait encore rejoint pour dormir avec lui et que comme souvent il lui avait à moitié grimpé dessus durant la nuit. Cette proximité, Andy ne la supportait qu’avec lui. Il n’avait jamais été violé ou abusé, mais les coups répétés que son père lui adressait et le manque de câlins de la part de sa mère l’avait rendu sceptique quant aux contacts physiques. Toma avait su l’apprivoiser comme peu de personne jusqu’à présent. Sauf Perle bien évidemment. Lui qui était solitaire et distant avait su s’attirer la sympathie de deux pots de glue adorateurs de câlins. Au moins, il changeait en étant à leurs côtés et avait l’impression d’être un peu meilleur. « Toma tu m’écrases ! » Il se secoua un peu afin de le secouer lui aussi, sans succès, mais il se doutait que Tom’ ne dormait plus, qu’il restait juste comme ça par plaisir. « Tom ‘ j’ai chauuuuud ! » « Rabat-joie ! » Il l’attrapa contre lui afin de lui faire un gros câlin matinal puis de se rouler sur le côté et de faire encore la carpe. « On se lève tôt à cause de ton boulot j’te signale ! c’est mon jour de congé à moi. » « T’es cruel de me le dire comme ça ! » Il le frappa faiblement avec ses pieds, faisant rire Andy qui se leva en le toisant du regard. « Puisque c’est comme ça, je vais à la douche et toi tu fais à manger ! » Il courut s’enfermer dans la salle de bain qu’ils partageaient avant que Toma n’ait eu le temps de dire Méduse en sucre. « T’es un emmerdeur Keiji ! » Il l’appelait rarement par son vrai prénom, mais parfois c’était plus fort que lui. Il prit le chemin de la cuisine afin de leur faire du riz fris avec des œufs et des toasts. Une vraie petite femme. Andy sortit de la salle de bain au bout de 15 minutes, marcel et short de plage, tout pour se détendre. Il attrapa Aku dans ses bras et le câlina jusqu’à se rendre à la cuisine. « Tu bosses jusque quelle heure ? » Toma fixa la pendule pas loin d’eux, faisant le calcul dans sa tête. « Aujourd’hui de 8h30 à 12h30 puis de 16h30 à 21h30, j’aime pas faire en coupé mais on est que deux… Samantha vient de 10h à 19h. » « C’est chiant quand l’un de vous est en congé. » « Je sais, pour ça qu’on en prend peu toi et moi hein ? » Il eut un petit sourire. « Même si j’aimerai bien qu’on prenne et qu’on s’échappe d’ici de temps en temps, mais tu es comme un moule, c’est impossible de t’éloigner du parc. » Andy fit une petite moue, Tom’ avait tellement raison.

« Tu vas la voir ? » « Qui ça ? » « Tu sais bien. » « Je pense. » « Tu tiens à elle. » « A qui ? » « A ton avis ? » « Ah oui… oui je tiens à elle, c’est une amie maintenant. » « T’es sûr que c’est juste une amie ? » « Tu veux que ce soit quoi d’autre ? » « Je sais pas, à toi de me dire ? » « De te dire quoi ? » « Si c’est plus qu’une amie. » « Non c’est pas plus qu’une amie. » « T’es sûr ? » « De quoi ? » « De ça ? » « Oui. Enfin je crois. Rah tu m’embrouilles avec toutes tes questions ! » il posa le chat et lui ouvrit une boîte de pâté avant de mettre le couvert et de reposer ses fesses sur la table. Comme à son habitude, il arrosa son roz de sauce soja et piquante avant de le déguster devant l’air dépité de Toma. Certes la cuisine épicée c’est bon mais quand même, Andy aimait de drôle de chose et pour une fois, il n’avait pas rajouté de Ketchup. Erreur, il était en train d’en rajouter. Il avait toujours adoré les mélanges étranges. Il avait connu la faim, les moments sans rien d’autre à part du riz, il avait appris à agrémenter ses repas de tout et de rien. Il avait même déjà mangé des insectes. Rien ne le rebutait. « J’vais faire des courses ce matin et je ferai un truc pour le repas de midi, salade et grillades ça te va ? avec des frites. » « C’est les seules choses que tu sais faire sans faire de dégâts alors oui ça me va. » Il reçut un torchon dans la figure. Le petit déjeuner d’avalé, Toma s’en alla se préparer alors qu’Andy rangeait le bungalow. La journée se passa tranquillement, comme prévu, ils mangèrent ensemble à midi avant de se reposer dans le petit jardin, chacun sur un transat, un avec un livre, l’autre devant un bon film. Chacun dans leur monde tout en restant ensemble. Puis Toma dût repartir, bosser le dimanche l’énervait, surtout quand pour une fois Andy avait un repos… C’était si rare. Ils s’en allèrent ensemble, Andy avec son matériel de plongée, Toma avec une moue triste sur le visage.

Marcher jusqu’à la plage fut rapide pour lui, il attrapa des clés dans sa poche et grimpa dans un petit bateau.  Un petit offshore tout de blanc vêtu mais qui pouvait aller incroyablement vite. Rubi lui avait passé un double des clés afin qu’il puisse l’utiliser lorsqu’il avait envie de s’échapper au large. Il s’en alla rapidement, dépassant la petite lagune dans laquelle il voyait Perle d’habitude. Les touristes affluaient en ce moment, venir à la surface était trop dangereux pour elle. Il devait bouger et aller dans leur cachette, mais pour ça il devait se rendre à la chute. Pour s’y rendre il devait nager dans quelques profondeurs. Il arrêta le bateau vers des rochers et jeta l’ancre avant de se changer d’enfiler une tenue de plongée ainsi qu’un masque, des palmes et les bouteilles d’oxygène. Il attacha sa banane étanche avec tout ce qui lui fallait dedans autour de sa taille, attrapa un couteau de plongé qu’il mit autour de son poignée et se laissa tomber dans l’océan. Il était prudent, il savait qu’en étant si loin du rivage il risquait de tomber sur des prédateurs ou des sirènes peu commodes. Alors qu’il allait arriver à la faille le conduisant à la cascade, on l’attrapa violemment par un pied, le tirant vers le bas. Surpris, il eut le temps de voir que c’était un triton. Un triton en colère, un triton le traitant de meurtrier, de traitre, de sale requin, de tueur. Tout y passa. Andy arriva lui envoyer un coup de palme pour le faire lâcher prise mais le triton revint à la charge, fonçant sur lui avant de l’attraper violemment pour le griffer avec force au bras. Il remarqua alors ses mains. Les iniens étaient des gens pacifiques normalement. « Sale immunisé. » Il tenta de le griffer une autre fois, Andy attrapa son couteau et lui entailla la main superficiellement. Il voulait juste l’éloigner de lui. Mais le triton s’en alla pour une tout autre raison. La bagarre et le sang avaient attiré les prédateurs. Plusieurs requins nageaient rapidement vers lui. Reprenant ses esprits, il eut le temps de s’engouffrer dans la faille et de nager jusqu’à la cascade. Là-bas, il n’y avait rien de nuisible pour lui. Il remonta à la surface afin de se reprendre un peu, puis il repartit sous l’eau et s’engouffra dans un nouveau trou juste en dessous de la cascade. Après avoir nagé durant 5 longues minutes, à bout de force, il refit surface dans une grotte sous-marine. Il pouvait entendre le bruit de la cascade passer au-dessus de sa tête comme une douce mélodie. Il se hissa sur le sable et retira les bouteilles d’oxygène ainsi que son masque avant de s’allonger à bout de souffle. Il sentit alors la douleur à son bras et le fixa. Il était en sang avec une plaie assez profonde. Il soupira avant de se mettre assis et de fouiller dans sa banane. Il prit une bouteille d’eau et rinça la plaie avant de se rendre compte qu’il n’avait rien pour faire pression et la protéger. Il posa la bouteille et plaça sa main sur les traces en soupirant, jusqu’à ce qu’une petite tête blonde ne fasse son apparition complètement choquée. « Alors je sais ce que tu vas dire mais je vais bien c’est juste une égratignure. » Un bobo comme il aimait dire qui saignait quand même abondamment et qui allait le mettre en danger une fois en dehors de la chute et des failles. « Je t’ai ramené des caramels… Toma en a fait en sachant que je venais te voir. » Il essayait de la rassurer mais la fatigue et la douleur se lisaient sur son visage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Come on no over with our mirror be my sword Read (Anerle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» To read or not to read!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Olehala Haina ::  :: La Cité d'Océanide :: La Chute :: La grotte secrète-